×

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

Saison: 2017 / 2018

La situation et l’avenir du Théâtre Océan Nord


Conférence de presse du 24 avril 2017




Editorial du 20 mars 2017 - Le Théâtre Océan Nord, un espace de travail et de création - avril 2017


Le Théâtre Océan Nord, en ce milieu de saison 16-17, est à un tournant.

Comme tous les opérateurs subventionnés, il a dû rendre un dossier de demande de renouvellement de contrat-programme en janvier dernier. Ces dossiers seront évalués par les instances d’avis et le cabinet de la ministre Alda Greoli entre leur dépôt et la rentrée 2018-19.

En réponse à la crise qu’il traverse depuis maintenant deux ans et dont nous avons largement rendu compte dans ces pages, il a présenté, dans ce dossier, deux manières très différentes de poursuivre son projet.

La première manière s’inscrit dans un financement analogue à la subvention actuelle indexée. Elle se construit d’une part autour du travail de création, de la rencontre et de la formation des jeunes artistes au travers d’une forte augmentation du nombre des ateliers, laboratoires et résidences.
D’autre part, elle restaure les moyens consacrés aux créations d’Isabelle Pousseur, moyens qui ont été, durant les dernières années, peu à peu réduits par la non-indexation des subventions et l’augmentation des frais inhérents au maintien de la structure.
Cette manière de poursuivre le projet supprime par contre le travail d’accueil de spectacles qui n’est plus réalisable dans les montants de subvention actuels.
La saison prochaine (17-18) sera construite sur le modèle de cette première réponse.

La deuxième manière n’abandonne nullement les idées de la première mais les complètes par des présentations publiques régulières et réintègre les accueils, sous une forme différente. Elle propose, plutôt qu’une programmation continue, l’organisation de deux TEMPS FORTS par saison. Ces deux TEMPS FORTS, structurés autour d’une thématique centrale, rendraient visible le travail accompli pendant la saison, aussi bien celui des professionnels que des non professionnels. Les spectateurs y circuleraient entre spectacles accueillis en résidence et résultats d’ateliers. A ces représentations théâtrales s’ajouteraient des concerts, rencontres, conférences renforçant la thématique centrale.

Cette deuxième option, contrairement à la première, nécessite une augmentation de notre financement. Elle est donc plus aléatoire parce que plus chère.

Dans les deux cas, le Théâtre Océan Nord mettra tout en œuvre pour permettre aux artistes de travailler dans des conditions optimales. Fort de ses trois salles – deux studios de répétitions et une salle de spectacle - il veut faire profiter la profession de ce qui a tendance à disparaître tragiquement aujourd’hui : de vrais espaces de travail, vastes et opérationnels rendant possible une réelle prise de risque et la réalisation de spectacles audacieux et innovants.

Le Théâtre Océan Nord n’entend pas, par ailleurs, diminuer son travail de relation avec les habitants du quartier : stages, ateliers, répétitions publiques ou pédagogiques, présentation des résultats d’ateliers, visites du théâtre, petits apéros sur le trottoir à l’arrivée des beaux jours, St Nicolas pour les enfants : toutes ces activités seront préservées et renforcées dans les deux hypothèses mentionnées ci-dessus.

Mais si la première de ces hypothèses est cohérente et répond à un réel besoin, elle risque cependant de priver nombre d’artistes, en particulier les plus jeunes, d’un endroit de confrontation avec le public. Elle risque, par la même occasion, de priver nos spectateurs, particulièrement ceux du quartier, de la découverte de jeunes artistes généreux et ouverts aux interrogations d’aujourd’hui ainsi que de toutes les formes de rencontre avec eux que nous avons mises sur pied ces dernières années. Elle risque enfin d’affaiblir nos actions en faveur d’un dialogue entre communautés, au sein d’un des quartiers les plus sensibles de la capitale.

C’est la raison pour laquelle nous ne baissons pas les bras et croyons encore à la possibilité d’une reconnaissance par les pouvoirs publics de la nécessité de l’existence de ce théâtre en tant que lieu d’accueil de la jeune création, occupant une place à part, singulière et nécessaire dans l’offre bruxelloise.

Isabelle Pousseur, directrice artistique
Christian Machiels, Président du Conseil d’Administration

La presse

Nouvelles

Depuis le mois de mai dernier, le Théâtre Océan Nord est partenaire du label United Stages, une initiative de plusieurs acteurs du monde culturel belge (francophone et néerlandophone) qui s’engagent à mener des actions de solidarité au profit des demandeurs d’asile, des réfugiés et des sans-papiers. Par des récoltes de fonds, des opérations de sensibilisation de nos publics et des initiatives citoyennes, nous souhaitons utiliser toutes les forces vives des arts vivants pour porter un changement positif. C’est dans ce cadre que nous organisons, à l’occasion des représentations du spectacle Nos gestes quotidiens ne sont que déclarations d’amour enflamées, une RECOLTE DE FONDS au profit de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés. Nous proposons donc à nos spectateurs qui le souhaitent de payer leur entrée au spectacle à concurrence de 5, 10 ou 15 euros. Une urne à la billetterie vous permettra de déposer votre don. Merci pour votre générosité envers les plus démunis.

SAINT-NICOLAS viendra rencontrer les enfants du quartier le vendredi 8 décembre prochain. Pour connaître le programme complet de cette activité, cliquez-ici.

Les habitants du quartier se mobilisent pour notre théâtre !! Ils ont lancé une PÉTITION adressée au cabinet de la ministre Alda Greoli pour l’inviter à soutenir notre institution et ainsi préserver son rôle de cohésion sociale dans le quartier ! Vous voulez, vous aussi, signer cette pétition, cliquez-ici !.

Bravo à tous les gagnats des PRIX DE LA CRITIQUE 2017 et en particulier à Jasmina Douieb qui a remporté le prix de Meilleure mise en scène avec Taking Care of Baby.

  • Théâtre Océan Nord
  • Rue Vandeweyer 63
  • Schaerbeek
  • Bruxelles, 1030
  • Reservation: 02/2167555
  • Administration: 02/2429689
  • Tarif plein: 12 euros
  • Tarif réduit (chômeur, sénior): 7,5
  • Tarif hyper réduit : 5 euros
  • Participation à Article 27 et Arscène 50
PNG - 4.5 ko

Le Théâtre Océan Nord est subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles- Service du Théâtre. Il reçoit en outre l’aide de la COCOF - Service de la Culture

Newsletter

×